CoCrea


Accompagnement vers une meilleure qualité de vie 



On considère qu’une personne est en fin de vie lorsqu’elle est atteinte d’une affection grave et incurable, en phase avancée ou terminale. L’accompagnement de la fin de vie va être différent selon que la personne malade est chez elle, en maison de retraite ou à l’hôpital. 


Il s’agit tout d’abord de reconnaître la souffrance de l’autre et ses multiples dimension: souffrance physique, mais aussi psychique, relationnelle, sociale et existentielle. 



C'est une approche de la globalité de ce que vit la personne, dans une perception et une écoute de ce qu’elle exprime, attentif à la dimension de la parole et du récit, de ce qui est amené de difficultés, de doutes, d’interrogations sur le sens, d’ambivalence mais aussi de ressources intérieures et de désirs.


Cette confrontation à la souffrance de l’autre, notamment dans la dimension existentielle du questionnement sur le sens (sens de la vie, sens de ce qui arrive, lien avec l’histoire de la personne) est source d’humilité car elle nous renvoie à nos limites.



La fin de vie peut nécessiter un accompagnement tant pour la personne qui se prépare à ce passage que pour les proches qui l'entourent.

Nous vous proposons de vous rencontrer au sein même de votre lieu de vie.