CoCrea


Accompagnement vers une meilleure qualité de vie 


L'annonce du diagnostic peut provoquer un choc psychologique important.


Dans la plupart des situations, la maladie n'est pas prévisible. Son annonce est alors vécue comme intrusive, perturbant tous les projets à court, moyen et long terme.


Certaines personnes, que ce soient les malades ou les proches, témoignent d'un "avant" et d'un "après" l'annonce de la maladie. 

Bien souvent, la date de cette annonce est marquée au fer rouge dans le calendrier émotionnel.


Les émotions se bousculent et les repères deviennent fragiles, voir caduques. 



Bien que les réactions émotionnelles suite à l'annonce de la maladie varient d'une personne  à l'autre, nous pouvons citer celles qui sont le plus couramment rencontrées:


  • Une difficulté à réaliser ce qui a été annoncé. 

Les mots prononcés lors du diagnostic peuvent ne pas avoir été compris, ni même entendus. Car un temps est nécessaire à l'élaboration psychique de cette annonce. On peut parler d'un état de sidération et/ou de déni.

  • D'autres personnes peuvent avoir très bien entendu ce qui a été dit et se mettre dans un mouvement très actif de recherche d'informations complémentaires. 
  • Des sentiments  d'angoisse et de peur suivent souvent ce moment de l'annonce. En effet, la représentation mentale dans notre société du cancer ou de toute autre maladie grave et de ses traitements, ainsi que les incertitudes face à l'avenir les génèrent.
  • La colère peut également nous traverser, mêlée d'un sentiment d'injustice.
  • Certaines personnes peuvent développer un sentiment de culpabilité,"Je n'ai pas pris suffisamment soin de moi", interprétant la maladie comme une punition.
  • D'autres attribuent la maladie à la fatalité.
  • D'autres encore se sentent soulagées qu'un nom ait été donné à ce qu'elles pouvaient ressentir au plus profond d'elle-mêmes.
  • Il peut y avoir un repli sur soi. Ce repli peut être nécessaire, mais ne doit pas durer, au risque de s'installer.


A la suite de la multitude des réactions émotionnelles, ce qui ressort bien souvent, c'est que la personne malade ressent le besoin de mettre du sens sur ce qui lui arrive.


Nous vous accompagnons dans cette quête de sens, vous permettant ainsi de vous inscrire à nouveau dans un mouvement de vie, tout en étant malade.


Le moment de l'annonce peut également être vécu comme un réel traumatisme. Certains diront que "Ma vie s'est arrêtée ce jour-là". Ce vécu traumatique peut nous figer dans le temps, et empêcher toute amélioration vers la guérison.


Avec un accompagnement adéquat, cette "poche traumatique" peut être désensibilisée. Ce qui va  nous permettre de remobiliser les ressources nécessaires pour un" mieux-vivre" avec la maladie.




N'hésitez pas à nous contacter afin de prendre un rendez-vous ou obtenir des renseignements complémentaires.



L’accompagnement proposé ne se substitue en rien au traitement médial.

Il s’agit d’un soutien complémentaire, participant ainsi à une prise en charge globale de la personne malade ainsi que de son entourage.